Référencement naturel : les grandes tendances en 2018

Par SeoTic 11 mars 2018
Les tendances du SEO en 2018

Depuis les débuts du web, les règles qui régissent le positionnement des sites sur les pages de résultats des moteurs de recherche ont connu de nombreux changements. Et ces règles n’ont pas seulement évoluées : elles sont aussi devenues de plus en plus complexes, afin d’obtenir les résultats les plus pertinents pour une requête donnée. Aujourd’hui, les moteurs de recherche les nouvelles règles du référencement : découvrez toutes les tendances du référencement naturel en 2018 !

Référencement mobile : plus qu’une tendance, un nouveau standard

La première tendance du référencement en 2018 tient en quatre mots : le mobile avant tout ! Si les versions mobile des sites web sont longtemps restées optionnelles, elles joueront désormais un rôle crucial dans le positionnement de vos pages. Que vous optiez pour un site en responsive design ou un site mobile entièrement indépendant, cette version sera dorénavant prioritaire pour l’algorithme du plus célèbre des moteurs de recherche.

Index mobile-first : qu’est-ce qui change en 2018 ?

L’indexation mobile a d’abord fait l’objet de bruits de couloir, de rumeurs plus ou moins persistantes sur les fils Twitter de cadres de la Silicon Valley. Après des annonces et des reports successifs, c’est désormais officiel : l’Index mobile-first fait l’objet d’une mise en oeuvre progressive depuis fin 2017, qui se poursuivra au cours de l’année 2018.

Ce nouvel outil d’indexation permettra ainsi au moteur de recherche de positionner les sites web en fonction de leurs versions mobile, quel que soit le support sur lequel les requêtes sont effectuées. Ainsi, lorsqu’un internaute fera une recherche sur ordinateur, tablette ou mobile, ce sera la version mobile de votre site web qui conditionnera son indexation en priorité.

Format AMP : qu’est-ce que c’est ?

Le format AMP s’inscrit directement dans la tendance du mobile-first. Il s’agit d’un format open source, développé par Google-, qui permet de réduire le temps d’affichage des pages web sur mobile (jusqu’à 80 %).

Aisément repérable par les internautes, puisqu’il est signalé par une icône en forme d’éclair, le format AMP contribue donc à la qualité de la navigation sur mobile. Il permet d’optimiser le temps de chargement des pages de votre site web, et sera ainsi amené à jouer un rôle certain dans le référencement de vos pages : et si vous l’adoptiez enfin en 2018 ?

Expérience utilisateur : l’UX au premier plan

Le référencement naturel est longtemps resté conditionné par des critères purement techniques, comme les balises meta ou encore les backlinks (liens entrants) obtenus par un site internet. Si ces critères restent pertinents aux yeux des moteurs de recherche, ils ne sont plus suffisants : désormais, les propriétaires de sites web doivent placer l’expérience utilisateur au centre de leur stratégie de référencement.

SXO : quand l’expérience utilisateur rencontre le référencement

L’optimisation de l’expérience utilisateur (SXO, pour search experience optimization) peut prendre des formes variées. Si elle n’exclut évidemment pas les critères « traditionnels » du référencement, comme la qualité des liens entrants ou encore le temps de chargement de vos pages, elle emprunte également de nombreux critères UX.

Avec l’essor des pure players et le nombre croissant de transactions effectuées en ligne, l’optimisation de l’expérience de navigation sur le web passe également par un effort de sécurisation. La mise en place d’un protocole SSL et le passage de votre site internet au HTTPS peuvent donc s’apparenter au SXO, puisqu’ils permettent une navigation sécurisée. Par ailleurs, les moteurs de recherche ont oeuvré dans ce sens : désormais, les sites en HTTP font l’objet d’un avertissement particulièrement rédhibitoire, accolé à l’URL des pages non sécurisées d’un site.

En 2018, vous ne pourrez donc pas vous passer du fameux HTTPS : pour ce faire, il vous faudra obtenir et installer un protocole SSL sur votre site web. La plupart des CMS, comme WordPress, facilitent cette installation : n’hésitez pas à vous rapprocher de votre hébergeur pour en savoir plus.

SEO : quelle place pour les réseaux sociaux en 2018 ?

Les réseaux sociaux et les principaux moteurs de recherche sont longtemps restés indépendants. Toutefois, l’essor fulgurant de nouveaux médias comme Facebook, YouTube ou encore Instagram rend désormais l’optimisation de leurs contenus indispensable.

En effet, le positionnement d’un site web sur les moteurs dépend essentiellement de la valeur ajoutée qu’il propose aux internautes. Dans cette optique, les signaux « sociaux » (c’est-à-dire les interactions entre les marques et les utilisateurs des réseaux sociaux) jouent un rôle essentiel dans l’indexation, mais aussi dans le trafic des sites internet.

SMO : pourquoi optimiser vos réseaux sociaux d’entreprise ?

Dans le cadre du marketing, les réseaux sociaux peuvent aider les entreprises et les marques à remplir de nombreux objectifs. Ces derniers peuvent être variés, mais se révèlent généralement complémentaires :

  • Acquérir du trafic qualifié sur le site web de l’entreprise ;
  • Faire croître la visibilité, et donc la notoriété, de la marque ;
  • Rassembler une communauté d’internautes autour des valeurs, des engagements et de l’histoire de l’entreprise ;
  • Identifier les influenceurs de votre secteur d’activité pour en faire des ambassadeurs de votre offre ;
  • Assurer un service après-vente et/ou un service clientèle de qualité, en temps réel.

Quels que soient vos objectifs prioritaires, des réseaux sociaux optimisés seront en mesure d’améliorer les performances commerciales, mais aussi l’image de marque et le référencement de votre entreprise.

Et ce n’est pas tout : en exploitant ces nouveaux médias pour effectuer votre veille, vous pourrez également collecter des informations de grande qualité sur vos prospects et clients, mais aussi sur les évolutions de votre secteur et sur vos concurrents. Cette veille sur les réseaux sociaux porte un nom : le social media monitoring.

Social media monitoring : quelles données collecter pour votre référencement ?

En simplifiant un peu, les médias sociaux peuvent s’apparenter à de gigantesques bases de données. Ces réseaux brassent des millions d’informations sur leurs utilisateurs : il est donc indispensable de prélever les données les plus pertinentes pour l’activité de votre entreprise.

De nombreux outils en ligne permettent de cibler et de collecter des données précises sur votre audience digitale. Par ailleurs, les réseaux sociaux eux-mêmes vous fournissent des informations de qualité sur les membres de votre communauté : âge, catégories socio-professionnelles, mais aussi goûts et centres d’intérêt, avis et opinions.

L’ensemble des données fournies par les utilisateurs de Facebook, Twitter ou encore YouTube doivent faire l’objet d’une veille approfondie. Les signaux forts (partages de contenus, commentaires), mais aussi les signaux faibles (mots-clés recherchés dans les moteurs de recherche internes, par exemple) sauront vous renseigner sur les attentes de vos clients et prospects.

Enfin, le social media monitoring pourra vous aider à affiner votre veille concurrentielle et stratégique, en tenant compte des actions marketing mises en oeuvre par vos concurrents. En 2018, la veille des entreprises s’effectue (aussi) sur les réseaux sociaux !

Référencement local : aidez vos clients à trouver votre entreprise !

Après le cross-canal, place au référencement local ! En effet, de nombreuses entreprises disposent à la fois d’un site web et d’une (ou de plusieurs) enseigne(s) physique(s). Et si les stratégies cross-canal se sont durablement imposées en 2016 et 2017, il est désormais temps de penser référencement local.

Vous l’aurez compris, le web marketing et le référencement ne sauraient se résumer à la mise en place d’un site internet, ou d’une stratégie de promotion sur les réseaux sociaux. Il s’agit plutôt d’offrir une expérience de qualité à l’internaute, du web aux enseignes physiques, en lui fournissant toutes les informations qu’il est susceptible de rechercher sur votre entreprise en ligne.

Et ces informations doivent également couvrir vos boutiques ou locaux professionnels, si vous en avez : horaires d’ouverture et de fermeture, zone de chalandise si vous livrez des produits à domicile, événements et promotions spéciales dans vos boutiques… L’ensemble de ces informations doivent être disponibles en ligne : et si vous référenciez votre entreprise avec Google My Business ?

Google My Business, un outil SEO indispensable

Google-My Business fait partie des nombreux outils de référencement proposés par le moteur de recherche. Gratuite et simple d’utilisation, cette fonctionnalité permet de créer une fiche dédiée pour chaque entreprise, en précisant un certain nombre d’informations pratiques (horaires, adresse physique des enseignes, actualités, événements, etc.).

La création d’une fiche d’établissement sur le moteur de recherche offre de nombreux avantages :

  • L’affichage d’un encart, particulièrement visible, sur la page de résultats lorsqu’un internaute effectue une recherche en ligne sur votre entreprise ;
  • La localisation précise de vos enseignes physiques, grâce à Google-Maps ;
  • La possibilité d’animer votre fiche, en publiant des actualités ou en affichant les promotions en cours ;
  • La possibilité, pour les internautes, de consulter et/ou de poster un avis sur votre entreprise, ses produits et/ou ses services.

 

L’utilisation de cet outil peut donc booster votre référencement, en augmentant la visibilité de votre entreprise tout en vous offrant une plateforme de communication digitale supplémentaire.

Et vous, quelles tendances du référencement allez-vous mettre en oeuvre en 2018 ?

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs requis sont marqués avec un *